AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous en sommes au début de la saison 2 ! Merci de mettre à jour vos nouveaux RPs
Les personnages féminins inventés ne sont plus autorisé !

Partagez|

Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Jeu 21 Avr - 19:12


Britany Donne Valtore

19 ans • Anglaise • Simple humaine
Belle - Intelligente - Curieuse






“ IT'S JUST MY HISTORY"

Happy Birthday to youuuuuuuuuuuu !

Deux cris pour le prix d'un, la joie intense et totale de mes parents, Julia & Anton Valtore. Enfin un cri, et ensuite un autre plus perçant vous prenant directement aux tympans, le mien. Sortie 17 secondes après ma soeur jumelle j'ai enchanté les médecins en hurlant directement et a donc comme ça évité la traditionnelle fessée du bébé la tête en bas pour savoir s'il est en bonne santé ! Deux filles, leur bonheur était complet ! Britany et Diane car ma mère était une voyageuse et amoureuse du monde invétérée, d'ailleurs elle ne voulait que des filles car les filles aiment faire leur bagage et parcourir le monde selon elle et mon père était certain de pouvoir nous faire jouer au foot et aimer les bières avant même que nous n'apprenions à marcher. Tout ceci lui allait donc très bien, il s'imaginait déjà une fille féminine et l'autre garçon manqué pour compenser, mais c'était sans nous connaitre. Pourtant nous étions comme lui, même si notre physique ne le montrait pas. Mon père était comme ça, et l'est toujours d'ailleurs. Sûr de lui, fonceur et affreusement protecteur. Notre enfance se passa dans la joie la plus totale, les éclats de rires, les disputes qui ne durent jamais bien longtemps et le certitude indémontable que ma soeur et moi passerions notre vie ensemble.

Help, I need somebody Help !

Et ce fut le cas, toute mon enfance fur rythmée par la relation fusionnelle entre Diane et moi, oui entre nous, nous nous appelons par notre premier prénom, un des nombreux signes secrets entre deux jumelles. Toujours collées l'une à l'autre, il était très dur de nous séparer. Lorsque vint le temps d'avoir de l'intimité, soit disant, nous avons eu chacune notre chambre, ce fut plus un supplice qu'autre chose, il fallait bien l'avouer. Cela ne nous empêchait pourtant pas de passer plusieurs nuits en cachette dans le lit de l'autre afin de se rassurer ou tout simplement de dormir paisiblement. Aussi loin que je m'en souvienne, Diane m'a toujours protégée. Cela ne signifie pas que je suis la plus faible des deux, mais je préfère me battre par la parole et elle savait utiliser ses poings. A l'école, elle était toujours là pour me défendre des garçons qui m'ennuyaient et j'étais toujours là pour faire des sales coups aux filles qui osaient s'en prendre à elle. Nous étions deux moitiés, inséparables et intouchables. Nous nous étions formées cette carapace car nos parents étaient souvent absent à cause de leur travail. A deux, nous nous suffisions amplement à nous-même. A l'adolescence, nous commencions à avoir des centres d'intérêts différents mais jamais rien ne vint se mettre entre nous, pas même les garçons qui défilaient pourtant à la pelle à la maison. Surtout pour moi. J'étais une charmeuse invétérée, j'aimais jouer de mes atouts et plaire, cela me faisait me sentir vivante, unique. Beaucoup d'entre eux s'attendaient à tout recevoir de moi, j'étais connue pour avoir eut beaucoup de conquêtes mais tous repartaient la queue entre les jambes, passez moi l'expression, car moi, Britany Donne Valtore ne m'offrait pas à n'importe qui. Plusieurs rumeurs circulaient sur moi, elles alimentaient ma popularité. Aucune d'elle ne me touchaient, elles étaient sans fondements et embêtaient Diane plus que tout mais la vie était déjà bien assez compliqué pour que je m'en formalise, j'avais trouvé l'homme parfait. Je le voulais.

Like a virgin, touch for the very first time !

Roman A. McNamara était un jeune et bel anglais de 19 ans, il travaillait comme serveur dans le café où j'allais prendre mon déjeuner tous les midis. A peine avais-je posé mes yeux sur lui que le monde ne tournait déjà plus comme avant. Au fil du temps et des rencontres, Roman vint me parler. Il fallait dire qu'avec mes regards discrets mais parlant d'eux-mêmes, il ne pouvait pas rester insensible à mon charme. Quand il ouvrit la bouche, j'en tombai de suite éperdument amoureuse. Il était celui qu'il me fallait, mignon, sexy, fort, protecteur, tendre, fougueux, timide, espiègle... Tant de mots le caractérisaient et le dernier : Amoureux. Me fit l'effet d'une bombe. Après plusieurs rendez-vous, follement attaché l'un à l'autre, il m'avoua son amour et je lui rendis ses promesses les yeux brillants. Rien ne pouvait m'arrêter, sauf la désapprobation de ma soeur. Elle avait déjà rencontré Roman plusieurs fois, mais ne lui avait jamais vraiment parlé et forcément tout ce qui m'éloignait d'elle étant mauvais, elle ne voyait pas notre relation d'un très bon oeil. Pourtant, elle l'accepta et finalement Roman et moi pouvions vivre notre amour pleinement. Au bout de quelques mois, il m'avoua quelque chose de terrifiant. Il était un chasseur de vampires et de lycans, de créatures fantastiques. Je crus d'abord qu'il se foutait de moi, je vérifia le calendrier et pas de 1er avril en vue. Il disait la vérité. Il se battait contre ses créatures depuis plus de 3, depuis que l'une d'elle avait tué son père et il voulait me l'avouer. Très mauvaise chose, car à partir de ce jour je devins de plus en plus paranoïaque, j'avais sans cesse peur et je ne pouvais même pas en parler à ma jumelle, ne voulant la mêler à ce monde effrayant. Je voulais la protéger, lui laisser son insouciance qu'on m'avait volée. C'était égoïste, mais je ne pouvais plus l'être. J'étais amoureuse. J'avais plus peur pour lui que pour moi et j'eus raison...

If I could, then I would, I'll go wherever you will go...

Quand mes parents se rendirent compte que Roman et moi devenions vraiment sérieux, ils m'interdirent de le voir. Ils le chassèrent de chez nous et le sommèrent de ne plus jamais revenir. Une semaine s'écoula, une semaine où je pleurais sans cesse, blottie dans les bras de Diane, une semaine horriblement longue et désespérante. Je fis plusieurs fois mes bagages afin de quitter ces monstres qui voulaient soit disant me protéger mais à chaque fois que je croisais le regard de ma sœur sur le pas de la porte, je lâchais tout et lui sautais au cou. Je ne pouvais l'abandonner. Finalement, au bout de 7 jours, Roman revint mes parents refusèrent de le laisser entrer mais il menaça de tout me raconter et là, c'est ce qu'il fit. Mes jambes se dérobèrent, je n'en croyais pas un mot. La raison de tout nos voyages, de toutes les absences de mes parents ne résidaient pas dans leur amour du monde et de leur travail ou plutôt si, de leur travail. Ils étaient eux aussi chasseurs, et avait rejeté Roman ne voulant pas d'un garçon intimement lié au danger pour leur petite princesse. Ce choix égoïste avait été fait en mon nom alors qu'ils avaient passé leur vie à me mentir... Je quittai la maison en pleurs, Diane était au centre commercial avec un ami et je n'eus pas de mal à partir, sans son regard triste et suppliant. J'habitai chez Roman quelques temps, notre relation plus solide que jamais. venait souvent nous rendre visite et dormir chez nous. Car oui après un an ensemble, je pouvais appeler son appartement un chez nous même si je n'y étais que depuis quelques jours. Un matin alors que buvais mon café dans la chemise préférée de mon amoureux, ma soeur lisant le journal et me racontant mon horoscope, Roman sortit de la chambre, un grand sac de sport à la main. Il avait une chose urgente à faire, nom de code pour une chasse devant Diane, et il reviendrait très vite. M'embrassant tendrement, il m'ébouriffa les cheveux et serra ma soeur brièvement dans ses bras. J'étais inquiète, mais je le cachais pour ne pas inquiéter mon homologue identique en face de moi. Pourtant j'aurais du le suivre, le supplier de rester, surtout cette chasse la.

Did the best, that I could. Said I die for you and I would...

Cela faisait trois mois que Roman était partie en chasse, trois longs mois que je n'avais aucune nouvelle. Je ne savais pas s'il était en vie, il l'était c'était obligé, ou s'il était... J'étais retournée chez mes parents après la première semaine pour avoir du réconfort et surtout pour qu'ils essayent d'en savoir plus. A près tout, ils étaient du même côté... Je passais tout mon temps sur mon ordinateur faisant des recherches épluchant des relevés, cachant mes activités à ma soeur qui me voyait dépérir à vue d'oeil. J'étais sans cesse en mouvement, obsédée par l'idée de le retrouver, il m'avait promis de revenir, de veiller sur moi, de ne jamais m'abandonner. Je craquais, dans tous les sens du terme. Après deux longs mois où je n'étais plus que l'ombre de moi-même, ma mère trouva une piste. On avait aperçut Roman à Prague il y avait de ça quelques jours. L'espoir, la joie, le soulagement, tous me traversèrent et avec ma soeur à mes côtés, embarquait dans l'avion le plus tôt pour la République Tchèque, impossible de me retenir. Mon choix était fait, j'allais retrouver l'amour de ma vie. A Prague depuis maintenant un mois accompagnée de ma jumelle, je bosse dans un bar réputé malfamé, ou beaucoup de vampires se croisent. J'essaye de glaner le maximum d'information, mon tchèque laissant à désirer... Je n'ai toujours pas retrouver Roman, mais je continuerais, tant qu'il y a de l'espoir il y a de la vie et si jamais je n'y arrive pas je... Mieux vaut ne pas y penser...



“ I'M JUST LIKE THAT"

Défauts: Humm, je dois bien avoir quelques défauts à vous mettre sous la dent… Même si c’est assez difficile de les citer, car pour moi ce n’en sont pas et beaucoup de mes défauts sont aussi mes plus grandes qualités ! Je crois que mon côté hautain et ma façon d’être supérieure ou mieux que les autres, ne fait pas nécessairement l’unanimité, je suis une garce qui aime l’être et qui en joue. Que voulez-vous, cela vaut mieux que d’être mielleuse, abrutie et complètement amorphe. J’aime être au centre de l’attention et ne supporte pas l’anonymat. Que les gens me portent de l’intérêt est très important, même si parfois j’aime être seule. Je suis extrêmement lunatique et change d’avis comme de robe. Je suis trop naïve, vraiment trop. Extravertie, je me laisse parfois déborder par mes sentiments et fait une montagne de pas grand-chose, j’ai un sale fichu caractère qui me fait avoir les plus grosses colères jamais vue de vie de British, je déteste les contradictions et ne supporte pas d’avoir tord, d’ailleurs je n’ai jamais tord !

Qualités: Drôle, sympa, je suis un bout d’entrain et j’aime animer toute sorte de choses, utiles et inutiles d’ailleurs. Reine des soirées entre filles, même juste avec ma soeur, je suis délurée et complètement barge. J’ai beaucoup d’humour, et n’arrête pas de vanner tout le monde. J’ai un sens de la répartie hors norme et je suis souvent cinglante, mais ça à l’air de plaire. Bien que j’aime être au centre, je me fiche de ce que pense les autres. Je suis au centre sans réellement tout faire pour y être car je ne prête pas attention aux commérages, sauf quand ils vont trop loin ou qu’il touche à ma famille. La famille est réellement très importante pour moi et je ne serais rien sans eux, c’est assez niais mais c’est comme ça. Les amies ça va, ça vient. Méthodique, mes études se sont passées sans la moindre encombre, j’ai de grandes facilités intellectuelles et ne doit pas réellement me fouler. Parfois j’ai l’impression d’avoir deux personnalités mais ne vous en formalisez pas pour l’instant…

“ BEHIND THE COMPUTER"





PSEUDO : Linda
AGE : 17 ans
AVATAR PRIS : Megan Fox
COMMENT AS TU ATTERI ICI : Par internet
CE QUE TU PENSES DU FORUM : Je le trouve super jolie BRAVO
FICHE : [X] Terminé [] En cours
UN PETIT MOT : Ho..... Un bonbon?? ^^







Dernière édition par Britany D. Valtore le Jeu 21 Avr - 20:04, édité 6 fois


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Jeu 21 Avr - 19:24

B I E N V E N U E!! =)


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Jeu 21 Avr - 19:26

Merci beaucoup ^^


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Ven 22 Avr - 12:03

FINI 20


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Ven 22 Avr - 12:23

Bienvenue Smile
Amuses-toi bien ici (;


Dernière édition par Bonnie E. Bennett. le Ven 22 Avr - 12:33, édité 1 fois


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Ven 22 Avr - 12:24

Merci Bonnie 12


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Ven 22 Avr - 16:35

BIENVENUE !
ECLATE TOI BIEN ! & MEGAN <3


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Ven 22 Avr - 16:47

Bienvenue Very Happy


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Ven 22 Avr - 16:51

Merci a vous deux <3


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Ven 22 Avr - 18:01

Bienvenue sur le forum !
Merci d'aller annoncer la fin de ta fiche afin de pouvoir te validé lorsque tu auras fini =)


avatar
    Sweety fondatrice.
    All I need is U ♥




▌MESSAGES : 2809
▌A MYSTIC DEPUIS : 10/11/2009
▌AGE DU PERSO : 18 ans
▌SITUATION : En couple


▌EMPLOI/ETUDE : Etudiante 2ème année


Feuille de personnage
♥ I'M NOT ALONE :
♥ MY SECRET :

Voir le profil de l'utilisateur http://www.vampirediariesrpg.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Ven 22 Avr - 18:49

Bienvenue !! Pour moi tout va bien ^^ donc tu es validée Smile Je déplace ta fiche, et si tu as des questions, n'hésite pas =D





    Jennifer Kimberley Beckett


avatar
♦ RAYON de Soleil AMBULANT



▌MESSAGES : 2148
▌A MYSTIC DEPUIS : 19/03/2010
▌AGE DU PERSO : 18 YO & For Ever
▌SITUATION : Célibataire
So Dangerous ...

▌EMPLOI/ETUDE : Etudiante :)


Feuille de personnage
♥ I'M NOT ALONE :
♥ MY SECRET :

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Ven 22 Avr - 18:54

Merci beaucoup Jennifer ^^


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Sam 23 Avr - 16:27

Welcome !
Très bon choix d'avatar <33


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Sam 23 Avr - 16:28

Merci beaucoup ^^

J'adore le tien, je voulais le prendre mais il été prie ^^


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Sam 23 Avr - 16:29

Oh désolée de t'avoir devancée xD


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Sam 23 Avr - 16:30

^^ Le nom lui va super bien a ton vava


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Sam 23 Avr - 16:32

Merci ^^


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Sam 23 Avr - 16:33

De rien ^^


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Sam 23 Avr - 16:41

Bienvenue =)


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé Dim 24 Avr - 12:30

Merci Detonah ^^


Invité

Invité





Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé



Contenu sponsorisé







Revenir en haut Aller en bas

Le plaisir qu'on éprouve à parler de soi-même est rarement partagé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Just Breathe :: Good Bye my lover... :: Administration :: Fiches de présentation des membres-